Flag-Pins-Senegal-Mauritania

La Communauté mauritanienne de L’I.S.M

Présentation de la Mauritanie :

La Mauritanie, en forme longue la République islamique de Mauritanie est un pays du nord-ouest de l’Afrique. La population mauritanienne est d’environs 4 millions d’habitants. Les composantes de la société mauritanienne et les différentes ethnies sont : les Soninkés, les Peuls, les Maures (naar) et les Wolofs. La Mauritanie fait partie de l’Union africaine, la Ligue arabe, l’Union du Maghreb arabe, et de l’OMVS, en plus d’être membre de la Francophonie.

Les cultures en Mauritanie :

La culture mauritanienne, de par la position géographique de la Mauritanie, est un mélange de culture noire-africaine et maure (arabo-berbère).

Les Composantes de la société mauritanienne et différentes ethnies :

• Les Soninkés : Ils se désignent eux-mêmes par le mot Soninké qui est en réalité le singulier du mot soninko, mais sont également appelés Sarakolés par les Wolofs, Maracas par les Bambaras. La culture soninké est immense, variée et concerne tous les aspects de la vie. Par les contes, le Soninké dès son jeune âge est préparé à acquérir les connaissances nécessaires qui l’aideront à guider ses pas vers la sagesse.
• Les Peuls : L’origine du noyau humain autour duquel s’est formée l’« ethnie » peule est vraisemblablement à chercher chez les « pasteurs à bovidés » du Sahara préhistorique, dont l’aspect et le genre de vie, tels qu’ils apparaissent dans les peintures rupestres du Tassili, évoquent étonnamment ceux des Peuls nomades d’aujourd’hui.
• Les Maures : Les Maures de Mauritanie sont composés de Maures noirs dont la majorité est harratine. L’autre composante maure sont des Maures blancs, proches des Maghrébins, vraisemblablement tribus berbères arabisées (Sanhadja) et tribus arabes.
• Les Wolofs : D’après les historiens et scientifiques, les ancêtres des Wolofs sont originaires de la vallée du Nil. Selon eux, les traces les plus anciennes d’une culture, surtout en ce qui concerne la langue, les principes religieux et culturel dont les Wolofs ont hérité, remonteraient à l’époque de l’Égypte pharaonique, aussi bien en Basse-Égypte qu’en Haute-Égypte et Nubie.

Les vêtements traditionnels :

– Le boubou (ou draa) : c’est la tenue traditionnelle des hommes. Il s’agit d’un grand drap avec un trou pour la tête, dont les angles sont cousus et retombent aux mollets. Pour un boubou bleu simple (sans broderie).
– Le sarouel : pantalon bouffant assorti au boubou maure. Très agréable l’été.
– Le bazin : tissu damassé qui sert à faire les plus beaux boubous africains. Attention aux imitations.
– L’haouli (ou chèche) : longue pièce de tissu qui sert de turban. Indispensable dans le désert.
– Le melhafa : voile féminin légèrement transparent, enroulé plusieurs fois autour du corps pour l’envelopper intégralement, et couvrant les habits
– Les naïls : simples sandales.

mauritanie
mauriitanie

Bureau de cette année et nombres d’étudiants :

• Président : Souleymane Diaby (DSG – 2eme Année)
• Vice-président : Tahara Diagana (DSG – 2eme Année)
• Secrétaire Générale : Salma Babou (Liage – 2eme Année)
• Assistante du président : Astou Camara (BIM – 2eme Année)
• Chargé de communication : Moussa Ba (Madiba – Science Politique – 1ere Année)
• Adjoint du chargé de communication : Cheikhou Camara (DSG – 1ere Année)
• Chargé de l’organisation : Fatima Tandia (IDA – 1ere Année)
• Adjointe du chargé de l’organisation : Toutou Sy (IDA – 1ere Année)
• Trésorière : Dieynaba Laye (IDA – 1ere Année)
• Adjoint de la trésorière : Ely Cheikh Bathily (DSG – 1ere Année)

maurtanie_ku_rundi_ruhande

  • Programme de l’année 2016 – 2017 :

 

  • Mauritanian – Barbecue Day
  • Hand’s Tatoo’s Day
  • Zrigg Day